Retour sur la Journée Internationale du Handicap du 3 Décembre 2020

Le 03 décembre 2020, l’APEL a organisé en partenariat avec la direction de l’école élémentaire une sensibilisation sur le handicap.

Pourquoi le 3 décembre ? Il s’agit de la journée internationale des personnes en situation de handicap.

Toute la journée, nous avons rencontré l’ensemble de l’école élémentaire (de la maternelle au CM2) afin de les sensibiliser sur le handicap.

Un Power Point adapté en fonction des classes, a été montré aux enfants.

Mais avant de démarrer chaque intervention , nous nous sommes présentées :

  • Sandrine LAVIGNE, parent d’élèves en charge de l’école inclusive.
  • Sophie GODART, enseignante spécialisée.
  • Muriel RAMIREZ, directrice de l’école.
  • Anita KUNDID, adjointe de Madame RAMIREZ, qui a été touchée par cette sensibilisation.
  • Juliette, la fille de Mme RAMIREZ, qui nous a aidé en cette journée.

Notre chère Présidente, Christine MATUSZENSKI a été présente toute la matinée pour nous aider.

Avant de démarrer cette sensibilisation, on a demandé aux enfants ce que voulait dire l’école inclusive.

A partir du CP, la sensibilisation se présentait de la façon suivante : On leur posait la question : « Pour vous, que représente le handicap en un mot ? »

On indiquait les réponses sur le tableau. Beaucoup de réponses étaient identiques (sourd, fauteuil roulant, jambe cassée, maladie, aveugle…)

Ensuite, on a passé un petit film sur la différence et « qu’est-ce que le handicap ? ».

On leur a donné la définition du mot handicap, puis on a fait un petit jeu sur les pictogrammes. Quel pictogramme pour quel handicap ? (Toujours adapté en fonction du niveau– à partir du CE2, il y en avait plus), puis on a donné les réponses.

Nous avons parlé aussi de la vision du handicap au fil du temps (à partir du CE1).

En fonction du temps et des échanges avec les élèves, nous avons diffusé plusieurs petites vidéos « un jour, un question ». Il y avait les questions : « Comment les enfants handicapés sont-ils accompagnés dans leur scolarité ? », « Peut on travailler quand on est handicapé ? », « C’est quoi l’autisme ? », « C’est quoi la trisomie 21 ? », « C’est quoi la Dyslexie ? ».

Pour la dyslexie, nous avons montré aussi une affiche.

Ensuite, nous avons parlé du handicap et du sport. Oui les personnes en situation de handicap peuvent faire du sport.

  • Pour les CP et CE1, on a montré une vidéo « un jour, une question », « C’est quoi les jeux paralympiques ? »
  • Pour les classes à partir du CE2, une vidéo qui représente la bande annonce « Comme des PHENIX – l’esprit paralympique ». (Des sportifs de haut niveau avec toute sorte de handicap et les jeux paralympiques).

Une vidéo témoignage qui me tient à cœur, a été montré à quelques classes (toujours en fonction du temps et des échanges). Il s’agit du témoignage de mon oncle handicapé depuis toujours et grand sportif : ancien champion handisport (champion et recordman du monde sur 100 m en fauteuil roulant en 1982, champion de France en tennis en 1987) et depuis 1999, président du club des Hornets le Cannet (handibasket) et champion de France et d’Europe. Il a fait part de son expérience et une petite vidéo sur l’handibasket a été montré. Les enfants ont bien été touchés.

Puis des petites images sur le handicap ont été montrés, et toujours en fonction du temps, une vidéo surprise a été montré aux enfants… Une vidéo de Neymar. Des enfants avec des handicaps différents (malvoyant, sourd, atteint de trisomie, amputé) ont donné des cours à Neymar : faire un cœur en origami par une fille malvoyante, une leçon de langue des signes par un garçon sourd, une leçon de relaxation par un garçon atteint de trisomie 21 et un cours de danse par une fille amputée de sa jambe.

Et sa vidéo se termine par un message marquant : « s’ils peuvent transmettre, ils peuvent apprendre ».

Puis nous avons terminé cette sensibilisation par un petit jeux :

  • A partir du CE2, le Kid goût (le nom a été réinventé), les yeux bandés, les élèves devaient deviner ce qu’ils goutaient et écrire la réponse de leur autre main qu’ils utilisent habituellement et toujours les yeux bandés.
  • Pour les CP et CE1, le même jeu mais ils donnaient la réponse à haute voix.

Pour les maternelles, la sensibilisation c’est passé différemment.

Pour leur parler du handicap, nous leur avons lu un livre : Mes p’tits docs sur le Handicap, puis nous avons passé une vidéo sur la différence (4 petits coins de rien du tout) et pour finir des petites images sur le handicap et enfin le jeu du goût.

Nous voulons remercier l’école élémentaire (la direction et l’ensemble du personnel) qui nous ont permis de réaliser cette journée de sensibilisation.

Merci aux enfants qui ont été à l’écoute.

Sandrine LAVIGNE, Chargée de l’école inclusive

Quelques photos de cette journée:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.